Prêt immobilier avec enveloppe travaux

L’enveloppe dédiée aux travaux est un excellent moyen de financer la rénovation d’une maison, d’un appartement ou les travaux de finition dans une construction. Il faut cependant veiller à demander un montant compatible avec sa capacité à emprunter.

Enveloppe travaux et emprunt immobilier

L’achat d’une maison à rénover, un projet de construction ou tout simplement un appartement à refaire à neuf ne va pas se limiter à un simple prêt immobilier, il va falloir jongler entre le montant de l’acquisition permettant d’en devenir propriétaire et le montant des travaux nécessaires pour remettre à neuf le logement. Il faut donc bien chiffrer les deux parties pour solliciter le bon emprunt et surtout limiter au mieux le coût du crédit à l’habitat. Il faut savoir que l’emprunt immobilier peut aussi servir à financer des travaux, ce qui permet de profiter d’un taux particulièrement intéressant par rapport à un crédit à la consommation.

Avant toute chose, il faut valider la faisabilité du projet, aussi bien sur l’accession que sur le financement des travaux. Il faut donc définir le montant de l’enveloppe qui va être demandé à l’établissement de crédit et aussi être en mesure de les justifier, avec des devis ou des bons de commande. La banque n’acceptera pas de débloquer une enveloppe sans justificatif des sommes demandées. Il faut donc être habile dans son chiffrage et estimer au mieux le montant des rénovations à effectuer. Entre achats de matériaux et prestations de professionnels, la facture peut vite grimper.

Comment obtenir une enveloppe lors du prêt immobilier ?

Il faut tout d’abord commencer par définir sa capacité à emprunter, c’est cet élément qui va permettre de définir le montant qu’un emprunteur peut obtenir auprès des banques compte tenu de ses revenus et de ses charges. On peut estimer ce montant avec des outils de calcul mais aussi avec le simulateur de prêt immobilier, qui permet d’étudier la faisabilité d’un projet. Il est donc possible de demander une somme dédiée à l’achat du bien immobilier puis une somme dédiée aux travaux. Les banques vont ensuite faire des propositions de financement en tenant compte de la capacité du demandeur à rembourser une mensualité en incluant les deux montants.

Il est vivement recommandé de renseigner le montant de l’enveloppe pour les travaux dès la demande de prêt immobilier, cela permet de baser l’étude sur le montant du prêt principal et de tenir compte du besoin de financement pour les travaux. Il est ensuite possible d’articuler en fonction de la durée et du taux (TAEG) de la banque le montage du crédit. La nature des travaux n’est pas forcément importante, il sera aussi bien possible de financer du gros œuvre (maçonnerie, fondations, toitures, charpente) que des travaux de finitions (isolation, menuiseries, sols, peintures…). Bon à savoir : la simulation des travaux et du prêt immobilier est gratuite et sans engagement.

Scroll to top