Prêt immobilier : que vérifie la banque ?

Lors d’une demande de prêt immobilier, la banque va effectuer plusieurs vérifications en ce qui concerne la solvabilité de l’emprunteur.

Crédit immobilier : un financement complexe

Lorsqu’un ménage souhaite acheter un bien immobilier dont le montant est supérieur à 75 000 euros, ce dernier va se tourner vers le prêt immobilier. C’est un crédit qui permet d’accéder à la propriété et/ou de financer des travaux dans un bien immobilier. La particularité de ce financement et de proposer une durée plutôt longue en ce qui concerne le remboursement de la dette. En moyenne, les Français s’endettent sur une durée le 25 ans dans le cadre d’un prêt immobilier, cela implique donc pour la banque de s’assurer que l’emprunteur sera solvable et en capacité de rembourser l’intégralité des sommes dues.

La mise en place d’un prêt immobilier va suivre un cheminement bien précis qui commence tout simplement par le dépôt d’une demande de financement par le souscripteur. Que cette demande soit réalisée en ligne, auprès d’un courtier ou dans une agence bancaire, il y aura systématiquement une étude qui sera réalisée par un conseiller financier afin de vérifier la solvabilité de l’emprunteur mais aussi la cohérence vis-à-vis du projet d’acquisition immobilière. Plusieurs informations vont être demandées comme notamment le montant du prêt immobilier, les informations concernant la situation de l’emprunteur (marié, seul, enfants…) et des données chiffrées sur les revenus ainsi que les charges du foyer.

Que vérifie la banque dans un prêt immobilier ?

La banque va effectuer une série de vérifications quant à la situation de l’emprunteur et de son projet de financement. La première va tout simplement concerner l’identification du demandeur, ce qui nécessitera un justificatif de pièce d’identité. La banque va ensuite vérifier la solvabilité du demandeur en exigeant des informations relatives aux revenus et aux charges du foyer. En qualité d’établissement de crédit, la banque a une obligation de vérifier le taux d’endettement de l’emprunteur et de s’assurer que ce dernier ne dépassera pas les 33% après souscription de l’offre de crédit immobilier. À cela vient s’ajouter le montant du reste à vivre qui doit être suffisant pour permettre aux foyers de continuer à vivre de façon sereine.

D’autres vérifications vont ensuite être effectuées par le conseiller financier, elles vont concerner les fiches de salaire, l’idée étant de vérifier la régularité des revenus ainsi que la situation du contrat de travail. Il y aura également une vérification des comptes bancaires afin de s’assurer que l’emprunteur est dans une situation équilibrée. Enfin, la banque va interroger le fichier de la Banque de France afin de vérifier si l’emprunteur ne fait pas l’objet d’un fichage, pouvant conduire à un refus de financement. Tous ces éléments vont être balayés lors de l’étude de financement, ce n’est qu’après vérification que la banque pourra effectuer une proposition de financement tenant compte de la demande de l’emprunteur. À noter que toutes ces démarches restent gratuites et sans engagement.

Scroll to top