Quel est le taux d’endettement acceptable ?

Le taux d’endettement est un indicateur important dans le cadre d’une souscription de crédit, que ce soit un prêt à la consommation, un prêt immobilier ou un rachat de crédit.

Définition du taux d’endettement

Le taux d’endettement correspond à la part des encours de crédits sur le montant des revenus d’un emprunteur. Ce taux d’endettement ne doit idéalement pas dépasser les 33%, c’est-à-dire que l’on ne doit pas consacrer plus d’un tiers de ses revenus au remboursement d’un ou plusieurs crédits. Par exemple : un emprunteur ayant 2000 euros de revenus mensuels pourra consacrer jusque 660 euros aux remboursements de prêts en tous genres. C’est le seuil de l’endettement acceptable instauré par les instances financières et les établissements de crédits doivent s’assurer que les emprunteurs ne dépassent pas ce seuil, notamment lorsque l’emprunteur sollicite un nouvel emprunt.

Un taux d’endettement doit donc se situer sous cette barre des 33% et il est fortement conseillé aux emprunteurs de vérifier leur endettement avant de souscrire un emprunt mais aussi lorsqu’un événement vient modifier les conditions de vie d’un foyer. La perte d’un emploi, une baisse des revenus sont par exemple deux raisons pouvant entrainer un alourdissement des charges de crédits et donc de l’endettement. Si les revenus baissent, les charges augmentent automatiquement. Des solutions peuvent permettre de réajuster le tir en cours de remboursement, c’est notamment le cas du regroupement de crédit.

Regrouper ses crédits pour garder un bon endettement

Lorsque la situation d’un foyer se dégrade ou tout simplement qu’une accumulation de prêts devient trop compliquée à gérer, il peut être très utile et surtout efficace de recourir au regroupement de prêts. Cette opération propose tout simplement de faire racheter par un établissement bancaire les différents crédits, que l’on soit propriétaire ou locataire de son logement. L’établissement va tout simplement rembourser tous les crédits en cours par anticipation à la place de l’emprunteur et ce dernier va proposer un nouveau contrat de crédit unique intégrant un taux fixe, une durée plus longue et une mensualité fortement réduite. L’intérêt est de récupérer un endettement acceptable, c’est-à-dire en dessous des 33%.

Le réel avantage de cette solution est que l’on peut obtenir un regroupement de ses crédits même en étant au-delà d’un endettement acceptable, c’est-à-dire que l’on peut obtenir le financement avec un endettement maximal de 40%, voire même de 50% pour les propriétaires ayant un bien à proposer en garantie. Ces conditions vont nécessairement impliquer d’avoir un contrat de travail en CDI ou similaire (fonctionnaire, retraité). Il faudra également répondre à des exigences en matière de reste à vivre ou encore de balance bancaire. Tout cela est vu de près lors d’une demande de rachat de prêts, il est par ailleurs possible d’opérer une simulation du rachat des crédits en cours pour obtenir une estimation de la nouvelle mensualité réduite. C’est une formalité proposée gratuitement et sans engagement.

Scroll to top