Refus de prêt travaux : comment faire ?

Un prêt travaux refusé par un organisme de crédit ne signifie pas pour autant que plus aucune solution n’est possible. Bien au contraire, d’autres opérations peuvent permettre de financer les travaux.

Pourquoi mon prêt travaux est refusé ?

Dans la majeure partie des demandes de prêts travaux qui ont été refusées, c’est une problématique de capacité d’endettement et de reste pour vivre. Lorsqu’une banque étudie une demande de financement de la part d’un emprunteur particulier, elle va vérifier son taux d’endettement actuel et calculer le taux d’endettement après accord de financement. En France, on ne peut pas excéder un taux d’endettement de 33% et c’est bien là la limite qui peut entraîner un refus de prêt travaux. Si ce taux d’endettement est bien au-delà de 33% après accord de financement, la banque est dans l’obligation de ne pas accorder le crédit travaux dans le respect de son devoir de conseil.

Si la capacité d’endettement est suffisante, il peut arriver que le reste pour vivre ne le soit pas. C’est tout simplement le montant qu’il reste sur le compte bancaire d’un emprunteur après prélèvement de toutes ses charges. Si la somme n’est clairement pas suffisante pour permettre de vivre, alors le prêt travaux sera refusé. Dans les deux cas de figure, c’est généralement une accumulation de crédits qui évite de pouvoir souscrire un nouvel emprunt. Plutôt que de s’orienter sur un prêt travaux classique, il peut être bien plus intéressant de s’orienter sur un regroupement de crédits.

Le prêt travaux avec le regroupement de crédit

Les mensualités en cours de remboursement par l’emprunteur peuvent parfois peser lourd sur les finances du foyer, si bien qu’une nouvelle mensualité ne peut être accordée dans le cadre d’un crédit travaux. La problématique n’est pas forcément de cumuler un nouvel emprunt mais plutôt de réajuster les conditions de remboursement en fonction de la situation actuelle de l’emprunteur. C’est justement ce que permet de faire le regroupement de crédits. Cette opération consiste à faire racheter les prêts en cours de remboursement pour obtenir un nouveau contrat de crédit avec des modalités de remboursement adaptées : une durée plus longue, un taux unique et fixe, une mensualité réduite.

Le réel avantage de cette solution de financement et de pouvoir inclure un montant dédié à un nouveau projet, comme par exemple le financement de travaux dans une maison. La banque qui propose le regroupement de crédit va racheter les différents prêts et ajouter cette somme supplémentaire dans le nouveau contrat, cela permet également de prendre le montant des travaux dans le réajustement des conditions de remboursement. L’intérêt pour l’emprunteur est de pouvoir financer ses travaux mais aussi de rembourser une seule mensualité réduite. Pour obtenir une première estimation, il est vivement conseillé de réaliser une simulation de rachat de crédit permettant de préciser les crédits en cours mais aussi le montant souhaité dans le cadre des travaux. C’est une formalité gratuite et sans engagement.

Scroll to top